Logo Grémots de boeck et happyneuron, Logiciel d'évaluation du langage des adultes présentant une pathologie neurodégénérative type Alzheimer et Aphasies Progressives Primaires.

Logiciel d’évaluation
du langage chez l’adulte

Livraison prévue mi-avril dans votre plateforme

logo_hnblanc

Le mot des éditeurs

Avec l’appui de l’éditeur initial De Boeck, le programme de bilan GréMots a été entièrement repensé, pour offrir aux thérapeutes un outil complet, fiable et agréable à utiliser, tout en faisant face aux exigences technologiques actuelles et à venir. Notre équipe a œuvré pour optimiser le design et l’ergonomie de ce programme d’évaluation qui trouve toute sa place, de par sa rigueur scientifique et ses innovations, dans notre espace évaluation HappyNeuron Pro.

Logo De Boeck supérieur - Grémots Logiciel d'évaluation du langage des adultes présentant une pathologie neurodégénérative type Alzheimer et Aphasies Progressives Primaires.

En partenariat avec :

Vous avez l’édition 2016 de GréMots ?

Remplissez ce formulaire pour profiter d’un tarif préférentiel sur cette nouvelle édition !

Accéder au formulaire

Pourquoi une batterie GréMots ?

GréMots est une batterie spécifique pour l’évaluation du langage de patients présentant une pathologie neurodégénérative à un stade léger ou prodromal. Il s’agit d’aider le thérapeute à caractériser certains déficits au niveau du lexique, de la sémantique, du langage écrit, etc. Normées avec précision, l’ensemble des épreuves a pour but de mesurer les symptômes inauguraux des maladies neurodégénératives (les troubles du langage qui y sont associés) et leur évolution.

Ainsi, le logiciel d’évaluation du langage GréMots peut-être utilisé dans le cadre de contrôle de pathologies neurodégénératives et troubles langagiers telle que la maladie d’Alzheimer (MA) et d’aphasies progressives primaires (APP).
Utile au diagnostic différentiel, le logiciel d’évaluation GréMots présente également l’avantage d’être un outil francophone (France, Belgique, Suisse, Canada).

Les nouveautés de cette version GréMots ?

écran Grémots de boeck et happyneuron, Logiciel d'évaluation du langage des adultes présentant une pathologie neurodégénérative type Alzheimer et Aphasies Progressives Primaires.

Le logiciel d’évaluation GréMots n’est pas une mise à jour du programme original (édité en 2016) mais une toute nouvelle version développée grâce au savoir-faire de l’équipe HappyNeuron Pro qui repose sur l’alliance de la rigueur scientifique et de la créativité.

Les nouveautés sont les suivantes :
• La nouvelle interface pour une meilleure expérience utilisateur qui permet au thérapeute de naviguer facilement dans le programme,
• Des épreuves digitalisées,
• L’enregistrement audio des épreuves orales,
• La cotation automatique,
• La présentation des résultats simplifiée permettant de consulter rapidement les performances du patient (analyse quantitative), l’accès aux réponses du patient (analyse qualitative),
Modification post cotation des résultats,
• La nouvelle version des manuel et livret de passation avec unemise à jour des informations scientifiques.

Un collectif d’auteurs internationaux.

Le groupe du GréMots, à l’origine de cette batterie, est composé de professionnels francophones (orthophonistes / logopèdes / logopédistes, neurologues, neuropsychologues et linguistes).

Un collectif d’auteurs francophone, France, Belgique, Suisse, Québec.

Les troubles du langage sont fréquemment rencontrés dans les maladies neurodégénératives et en particulier dans la maladie d’Alzheimer (MA) et les dégénérescences lobaires fronto-temporales (DLFT). Dans certains cas, ces troubles constituent les symptômes inauguraux de ces affections et peuvent rester durablement les seuls troubles cognitifs objectivables comme c’est le cas dans les syndromes d’aphasies progressives primaires (APP).

Dans ce contexte, un groupe de cliniciens et de chercheurs s’est réuni. 

Ce groupe s’est fixé comme objectifs, d’une part de construire une batterie francophone, sensible aux troubles du langage dès le stade précoce de la maladie et utilisable dans la pratique clinique quotidienne et, d’autre part, de fournir aux cliniciens et chercheurs un outil d’évaluation commun permettant de progresser dans la description, la compréhension et la prise en charge de ces troubles. 

Catherine Bézy orthophoniste service neurologie cognitive et unité neuropsychologie Hôpital Pierre Paul Riquet Toulouse - Auteure Grémots Logiciel d'évaluation du langage des adultes présentant une pathologie neurodégénérative

Catherine Bézy

Orthophoniste, service de neurologie cognitive, épilepsie et mouvements anormaux, et unité de neuropsychologie, hôpital Pierre-Paul-Riquet, Toulouse

Antoine Renard orthophoniste et enseignant DUEFO Amiens et Master 2 Recherche en neuropsychologie et neurosciences cliniques - Auteur Grémots Logiciel d'évaluation du langage des adultes présentant une pathologie neurodégénérative

Antoine Renard

Orthophoniste, Enseignant
DUEFO Amiens (France) et
titulaire d’un Master 2 Recherche
en Neuropsychologie et
Neurosciences cliniques.

Jérémie Pariente médecin neurologie Hôpital Pierre Paul Riquet Toulouse - Auteur Grémots Logiciel d'évaluation du langage des adultes présentant une pathologie neurodégénérative

Pr. Jérémie Pariente

Médecin
Neurologie
Hôpital Pierre-Paul-Riquet, Toulouse
France
Voir l’interview vidéo

Danielle David

Orthophoniste dans le service de neurologie et neuropsychologie du Professeur Jacques Pellat au CHU de Grenoble et chargée de cours à l’Ecole d’orthophonie de Lyon

Thi Mai Tran

Orthophoniste, MCF HDR en Sciences du Langage UMR 8163 Savoirs Textes,Langage Directrice du Département d’Orthophonie Université de Lille – Faculté de Médecine

Anne Peillon

Orthophoniste Hospices Civils de Lyon (Centre Hospitalier Universitaire de Lyon) | CHU Lyon · Service de Neurologie

Sandrine Basaglia

Orthophoniste, neuropsychologue et doctorante en psychologie cognitive et neuropsychologie

Dr. Bernard Croisile

Neurologue, Docteur en neurosciences. Chef du service de neuropsychologie à l’Hôpital neurologique de Lyon. Membre du conseil scientifique de l’association France Alzheimer Rhône, Enseignant à l’université de Lyon

Peggy Cazin d’Honincthun

Psychologue associée – Spéc. en neuropsychologie FSP et logopédiste – Département des neurosciences cliniques – Service de Neuropsychologie et de Neuroréhabilitation – Hôpital Nestlé, CHUV

Laurent Lefebvre

Chef de service – Service de Psychologie Cognitive et Neuropsychologie – Université de Mons. Full Professor – PhD in Psychology, Post-Graduate in Language Science – Dean of the Faculty of Psychology and Educational Sciences – Vice-President of the Research Institute for Health Sciences and Technology

Dr. Marion Fossard

Professeur, Université de Neuchâtel, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Institut des Sciences du langage et de la Communication, Chaire de logopédie II

Carine Amosse

Orthophoniste au service de neurologie du CHU de Rouen

Pr. Olivier Martinaud

Professeur au Service de Neurologie et CMRR de Caen dans le CHU de Caen

Agnès Menut et Agnès Lethielleux

Orthophonistes au CMRR du CHU G. MONTPIED de Clermont-Ferrand

Elisa Vieitez

Orthophoniste, Toulouse

Marc Teichmann

Neurologue, Paris

Cécile Prévost

Orthophoniste, Paris

Amélie Lepoutre

Orthophoniste, Clermont-Ferrand

Catherine Sagot

Psychologue et psychothérapeute, Toulouse

Karine Collomb

Psychologue spécialisée en neuropsychologie, Lyon

Bernard Michel

Neurologue, Marseille

Nathalie Sambuchi

Psychologue, Marseille

Aurélien Mazoué

Orthophoniste, Nantes

Joël Macoir

Ph.D, Orthophoniste, Lavall, Québec

Le collectif GréMots remercient chaleureusement :

les étudiantes en orthophonie et logopédie qui ont participé à la normalisation:
Fanélie Allibert, Julie Blondeau, Cécile Bonfante, Solen De Texier, Lauriane Durand, Amélie Jaytener, Marie Lion, Charlotte Loriot, Cynthia Lourdeau, Mylène Meyssonnier, Audrey Perez, Leslie Pivert, Laure Prévost, Sophie Rigal, Catherine See, Isabelle Vera Santafé,
ainsi que : Thibault Lombard (ingénieur informaticien, créateur du logiciel, Toulouse), Josette Pastor (ingénieur de recherche INSERM, Toulouse) pour ses conseils à la réalisation des analyses statistiques et Michel Rivaland (dessinateur, Studio de poche, Toulouse).

(Cliquez sur le contrôleur de navigation ci-dessus ou faites glisser avec la souris)

GréMots, dans les mémoires.

 

Sur notre site Happyneuron Science, n’hésitez pas à consulter ces mémoires en orthophonie dans lesquels GréMots a été utilisé dans les protocoles de recherche.

Découvrir les mémoires

Mise en lumière d’épreuves

A travers ses 22 épreuves, le logiciel GréMots – pour l’évaluation du langage chez l’adulte – explore :
Le traitement discursif : langage spontané, discours narratif, compréhension écrite,
Le traitement lexical : fluences, dénominations, compréhension lexicale orale et écrite,
Le traitement syntaxique : élaboration de phrases, compréhension de consignes de complexité croissante, compréhension de phrases,
La transposition et le transcodage : répétition de mots/logatomes/phrases, lecture à voix haute (mot réguliers/irréguliers/logatomes), dictée (mots/logatomes/phrases),
L’écriture fonctionnelle : production écrite automatisée sur une enveloppe.

Parmi les principales fonctions sollicitées dans ces principaux champs d’investigation figurent :
Tous les niveaux du traitement langagier : aspects phonologique, sémantique, morphologique, pragmatique, les différentes voies de lecture, etc.
La mémoire de travail et la mémoire à long terme,
L’analyse visuelle.
• Les fonctions exécutives, avec notamment l’attention, l’inhibition, la planification

Épreuve Discours narratif - Grémots nouvelle version 2021 logiciel évaluation langage des adultes dans le cadre de maladies neurodégénératives type alzheimer et aphasies progressives primaires.
Discours narratif

Dans un premier temps, il s’agit de raconter une histoire composée de 5 images séquentielles en couleurs et préalablement ordonnées.
Dans un deuxième temps, à la fin du récit, il est demandé au sujet d’imaginer la fin de l’histoire par écrit, ce qui permet d’évaluer sa production écrite. Si cela s’avère impossible, le thérapeute peut demander au patient de le faire oralement.
La grille d’analyse permet une évaluation quantitative et qualitative des capacités discursives du patient. Au-delà des critères liés directement au type narratif (structure du récit, informativité), elle prend également en compte les aspects lexicaux, syntaxiques et pragmatiques. La grille de cotation est disponible post épreuve dans le module résultats, pour permettre au thérapeute de la remplir ultérieurement, en s’appuyant sur l’enregistrement audio du récit du sujet.

Les épreuves de fluence sont classiques en évaluation. Elles sollicitent :
• l’activation et la récupération d’informations lexicales stockées en mémoire à long terme selon des contraintes sémantiques, littérales ou grammaticales,
• les fonctions exécutives : organisation/planification d’une stratégie de recherche, activation d’unités lexicales selon un critère linguistique et inhibition des unités lexicales ne correspondant pas à ce critère et/ou déjà produites,
• la mémoire de travail pour éviter les répétitions,
• le processus de production : buffer phonologique (encodage phonémique) et processus articulatoires (encodage phonétique).

Dans GréMots, l’épreuve de fluence se subdivise en 3 parties qui apportent chacune des informations utiles pour affiner le profil du sujet testé.
• La fluence catégorielle selon un critère grammatical. La catégorie des verbes a été retenue car sa pertinence a été soulevée à de nombreuses reprises tant chez le sujet sain (Shapiro et Caramazza, 2003) qu’en pathologie (Bak et Hodges, 2003). Elle n’est pourtant que rarement demandée dans l’examen neuropsychologique alors que des travaux ont montré sa pertinence à distinguer les sujets déments de ceux qui ne le sont pas dans la maladie de Parkinson (Piatt et al., 1999). De plus, des différences entre l’évocation de substantifs et de verbes ont été observées dans les pathologies neurodégénératives (Silveri et al., 2003, Östberg et al., 2005 ). Par ailleurs, les résultats à cette épreuve pourront être comparés à ceux obtenus à l’épreuve de dénomination d’actions qui permet d’évaluer la production de verbes à partir de supports visuels.
• La fluence catégorielle selon un critère sémantique. La catégorie des fruits a été retenue car elle est plus rarement demandée dans l’examen neuropsychologique. Cette catégorie sémantique permet d’éviter les séries morphologiques possibles comme c’est le cas par exemple pour la catégorie des animaux (e.g. chat, chatte, chaton).
• La fluence littérale ou phonologique. La lettre V a été retenue.
Pour chacune, le temps proposé est de 2 minutes, ce qui permet d’identifier les défauts d’initiation, les répétitions (le patient se rend compte qu’il a déjà dit le mot), les persévérations (le patient redonne un mot déjà produit, sans s’en rendre compte), mais également les éventuelles stratégies par regroupements de mots.
L’analyse des réponses est à la fois quantitative (nombre de mots produits) et qualitative (type de mots produits, stratégies utilisées et efficacité de celles-ci).

Pertinence de la double cotation
“Score strict/ Score large”

La cotation de la majorité des épreuves de la batterie GréMots se fait selon deux types de scores : un score strict et un score large.

• Le score strict correspond à la réponse attendue donnée d’emblée, sans hésitation ni autocorrection.
• Le score large vise, lui, à évaluer la compétence propre à la tâche en dépit d’un certain temps de latence, d’une autocorrection ou d’erreurs portant sur des fonctions évaluées par ailleurs.

La prise en compte de ces deux scores et leur comparaison permettent de mettre en évidence des troubles fins à un stade précoce de la maladie, et de pouvoir réaliser une meilleure analyse qualitative et longitudinale.

Présentation des résultats claire,
dynamique et paramétrable

L’une des grandes avancées du logiciel d’évaluation GréMots nouvelle version est résolument dans la présentation des résultats aux différentes épreuves.
Les résultats chiffrés sont répartis par zones de percentiles, avec un code couleur, ce qui permet au thérapeute de visualiser rapidement le profil global du patient.

 

Les scores en percentile : 

• Les scores sont répartis en ≤P5, ≤P10, ≤P25, ≤P50, ≤P75, ≤P90, ≤P95, ≤P100 ;

• Par souci de précision, les limites des percentiles sont également spécifiées. Ainsi, vous pouvez voir si le score du patient se situe plus ou moins proche de la limite d’un percentile ;

• Dans une première vue, les scores principaux sont affichés, mais vous pouvez en un clic “dérouler” les résultats secondaires pour une analyse plus fine ;

Une cotation facilitée :

• Les épreuves en attente de cotation sont clairement indiquées et vous pourrez les côter directement à partir du module de résultats ;

• Les commentaires qualitatifs que vous aurez pu inscrire tout au long de la passation des épreuves s’affichent également dans cette partie résultats et ils sont bien évidemment amendables ;

• Accès direct aux résultats détaillés (item par item), avec la possibilité de modifier une cotation (suite à une erreur de validation, par exemple). Vous pourrez également réécouter les réponses orales du patient, puisque la plupart d’entre elles sont enregistrées dans le programme ;

• Des onglets bilan initial / bilan de renouvellement qui vous permettent en un clic de basculer de l’un à l’autre pour faciliter la comparaison des résultats.

• Des exports synthétiques de vos résultats. 

Pertinence de la double cotation score strict / score large, présentation des résultats dans Grémots nouvelle version Logiciel d'évaluation du langage des adultes présentant une pathologie neurodégénérative Alzheimer Aphasies Progressives Primaires.

Dans GréMots nouvelle version, à vous de disposer les résultats comme vous le souhaitez !

Par défaut, les résultats sont présentés dans l’ordre des épreuves proposé dans la batterie

Mais, et c’est là encore une grande nouveauté très pratique, vous avez la possibilité de choisir une présentation des résultats :

  • selon votre ordre d’administration des épreuves : les épreuves vont automatiquement se classer selon l’ordre dans lequel elles auront été proposées au sujet (et prendre éventuellement en compte un facteur de fatigabilité) ;
  • selon l’ordre inverse de réussite aux épreuves : les épreuves vont automatiquement se classer de la moins réussie à la plus réussie ; cela peut vous permettre de voir directement le bloc d’épreuves où les résultats sont les moins bons.

Infos étalonnage

La batterie GréMots a été normalisée sur 445 sujets francophones (de nationalité française, belge et suisse), sans affection neurologique ou psychiatrique et répartis en trois niveaux socio-culturels et cinq tranches d’âge (40-54 ans ; 55-64 ans ; 65-74 ans ; 75-84 ans ; 85 ans et plus).

Les analyses statistiques des performances (réponses correctes [RC] et temps de passation en secondes) menées à l’aide de tests non paramétriques ont permis de mettre en évidence les effets des variables sociodémographiques (niveau socio-culturel, âge et sexe) et linguistiques (fréquence, longueur, etc.), et de déterminer, pour chaque épreuve, les scores seuils (percentile 5 pour les RC ou percentile 95 pour les temps) (Renard, 2013).

Une validation a été réalisée auprès de patients présentant différents types de pathologies et syndromes cliniques neurodégénératifs (MA, DLFT, APP…).

Consignes Grémots Logiciel d'évaluation du langage des adultes présentant une pathologie neurodégénérative type Alzheimer et Aphasies Progressives Primaires.

Sources citées section “mise en lumière d’épreuves” :
• Bak, T. H., & Hodges, J. R. (2003). Kissing and dancing—a test to distinguish the lexical and conceptual contributions to noun/verb and action/object dissociation. Preliminary results in patients with frontotemporal dementia.Journal of Neurolinguistics, 16(2), 169-181.
Piatt, A. L., Fields, J. A., Paolo, A. M., Koller, W. C., & Tröster, A. I. (1999). Lexical, semantic, and action verbal fluency in Parkinson’s disease with and without dementia. Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology, 21(4), 435-443.
Shapiro, K. & Caramazza, A. (2003). The representation of grammatical categories in the brain.Trends in Cognitive Sciences, 7(5), 201-206.
Silveri, M.C., Salvigni, B.L., Cappa, A., Della Vedova, C. & Puopolo, M. (2003). Impairment of verb processing in frontal variant-frontotemporal dementia: A dysexecutive symptom. Dementia and Geriatric Cognitive Disorders, 16, 296-300.
Ska, B. & Duong, A. (2005). Communication, discours et démence. Psychologie et neuropsychiatrie du vieillissement, 3(2), 125-133.