HappyNeuron Pro : Stimulation, Rééducation et Remédiation Cognitives

Mémoires primés 2016

Intérêt de la voix chantée dans la rééducation des troubles de l’élocution de la personne adulte porteuse de Trisomie 21 : élaboration d’un bilan de la phonation et d’un protocole de rééducation par la voix chantée

Auteures : Marion CARON et Nadège CROS

Directeur : Christophe Rives, orthophoniste

Université : Toulouse

Nombre de pages (annexes incluses) : 253

 

 

Résumé :

Les personnes adultes atteintes de trisomie 21, sont souvent sujettes à des troubles de la phonation persistants qui peuvent altérer leur communication et impacter leur vie, sociale ou professionnelle. Cette difficulté est la cause de nombreuses demandes de consultation chez les orthophonistes. Dans la littérature, l’étude de Paolo Zedda montre que le chant peut jouer un rôle dans la correction phonétique, notamment chez les élèves apprenant les langues étrangères. Nous nous demandons alors si la technique de la voix chantée peut être applicable à une population porteuse de trisomie 21. Plus précisément, ce mémoire est l’occasion de tester l’efficacité d’un protocole de rééducation orthophonique utilisant la voix chantée sur les troubles de la phonation chez des individus adultes porteurs de trisomie 21. Nous nous intéressons plus particulièrement aux répercussions de cette prise en charge sur les praxies, l’articulation et l’intelligibilité des personnes sélectionnées pour notre expérimentation. Nous avons mené une étude comparative de deux groupes de patients porteurs de trisomie 21 pendant plusieurs semaines. Nous avons d’abord établi les profils phonatoires de chacun des patients des deux groupes grâce à un bilan clinique de la phonation que nous avons créé. Par la suite, l’un des deux groupes a bénéficié de l’application de notre protocole de rééducation utilisant la voix chantée pendant 10 séances. Au terme de l’étude, les deux groupes sont de nouveau soumis au bilan de la phonation, et les nouveaux profils phonatoires nous permettent d’analyser et de comparer les évolutions de chacun. De cette manière, nous avons pu voir si l’utilisation de la voix chantée avait un effet significatif sur les troubles phonatoires présentés par nos patients.

(Consulté 516 fois)