HappyNeuron Pro : Stimulation, Rééducation et Remédiation Cognitives

Mémoires primés 2016

L’effet SNARC : un effet précoce ?

Auteures : Jeanne DESMARESTZ et Geneviève RETIF-MOSCA

Directeur : Pr Michel Fayol

Université : Paris VI

Nombre de pages (annexes incluses) : 83

 

 

Résumé :

L’effet SNARC (Spatial Numerical Association of Response Codes) postule que les grandeurs et quantités s’organisent selon une ligne numérique mentale (LNM) orientée dans l’espace, les petits nombres étant représentés à gauche et les grands à droite. Cependant les mécanismes à l’origine de cet effet ainsi que son âge d’apparition au cours du développement des fonctions cognitives de l’enfant ne sont pas encore clairement identifiés. L’objectif de notre recherche est d’étudier si les ajouts et les retraits de quantités discrètes d’objets sont traités par des enfants selon l’orientation de la LNM. Quatre-vingt-quatre enfants âgés de 3 à 5 ans ont exécuté un protocole consistant en une opérationnalisation des transformations d’ajouts et de retraits au moyen de manipulations effectuées à partir de collections. L’effet d’âge escompté apparaît à partir de 5 ans ainsi qu’un certain effet de latéralité, observable à partir du même âge, mais uniquement chez les enfants dont la latéralité dominante n’est pas ancrée à droite. Favoriser l’installation de la LNM dès le plus jeune âge pourrait prévenir l’expression de stratégies déviantes ultérieures dans le traitement spatial du nombre.

(Consulté 368 fois)