HappyNeuron Pro : Stimulation, Rééducation et Remédiation Cognitives

Mémoires primés 2016

Attirer, maintenir et orienter l’attention : analyse de stratégies verbales et non-verbales déployées par des mères d’enfants sourds et d’enfants entendants de moins de trois ans.

Auteures : Bérengère MARIE et Laure PARMENTIER

Directrices : Stéphanie Caët, MdC en sciences du langage et Valérie Lehembre, psychologue

Université : Lille

Nombre de pages (annexes incluses) : 100

 

 

Résumé :

Comme le souligne Deleau (1990), la surdité est susceptible de modifier les « routines interactives » de la communication mère-enfant. À propos de l’attention conjointe, Dumont (2008) explique qu’elle est soumise à certaines contraintes liées à la surdité. Pour communiquer de manière optimale avec leur enfant, Balay (2003) rapporte que les mères d’enfants sourds déploient des stratégies spécifiques notamment en ce qui concerne la gestion de l’attention. Cette étude s’intéresse aux spécificités des stratégies mises en place pour attirer, maintenir et orienter l’attention de l’enfant sourd dans diverses situations de vie quotidienne. Des enregistrements de deux dyades mère-enfant entendant et de deux dyades mère-enfant sourd âgés de zéro à trois ans ont été réalisés au domicile des familles. Le corpus recueilli est constitué de situations libres d’interactions observées lors de moments de jeux, de repas ou de soin. Une analyse fine et systématique des enregistrements a été réalisée grâce au logiciel informatique ELAN. Sur l’ensemble des enregistrements, 1785 séquences de gestion de l’attention ont ainsi été analysées et décrites en fonction des moyens employés (verbal, non verbal, tactile, manipulation dBérengère Marie &e l’objet et utilisation du bruit) par les mères. Cette étude a montré que la dimension verbale est tout aussi présente dans les échanges mère-enfant sourd que dans les échanges mère-enfant entendant. Des stratégies non-verbales, tactiles et mobilisant l’objet spécifiques aux mères d’enfants sourds ont été mises en évidence, utilisées différemment en fonction de l’âge de l’enfant, de son statut auditif (implanté ou non) et du type de situation.

(Consulté 391 fois)